Tout savoir sur le ramonage

Avoir une cheminée apporte un confort indéniable, surtout durant l’hiver. Cependant, cet équipement nécessite un entretien minutieux et fréquent pour prévenir tout risque. Un conduit de cheminée mal entretenu peut causer des incendies ou des intoxications au monoxyde de carbone.
Dans cet article, nous aborderons les différentes techniques pour nettoyer et maintenir vos conduits de cheminée ou de poêle en bon état, assurant ainsi votre sécurité.

Pourquoi éliminer la bistre des conduits ?

La bistre est un dépôt de goudron qui s’accumule dans les conduits de fumée, favorisé par une évacuation lente de la fumée. Très inflammable, elle représente un risque d’incendie majeur. Pour éviter son accumulation, il est essentiel de réaliser un ramonage manuel régulièrement, ou d’opter pour un ramonage chimique. Dans certains cas, un ramonage mécanique peut s’avérer insuffisant si l’accumulation de bistre est trop importante, nécessitant l’intervention d’un professionnel spécialisé. Il est donc crucial d’entretenir régulièrement vos conduits.

Qu’est-ce que le ramonage manuel ?

Le ramonage manuel consiste à nettoyer l’intérieur d’un conduit à l’aide d’une brosse spéciale, le hérisson. Cette opération peut être réalisée soi-même ou par un professionnel. Pour être efficace, il est nécessaire d’utiliser un kit de ramonage adapté à votre poêle à bois, poêle à granulé ou cheminée.

Sélectionner un kit de ramonage approprié

Choisir le bon hérisson de ramonage

Pour un nettoyage efficace, il est important de choisir un hérisson adapté à votre conduit. Les tailles courantes sont de 80 mm, 200 mm ou 300 mm, disponibles en formes carrées ou rondes, et en matériaux acier ou synthétique. Par exemple, pour un conduit en inox, un hérisson synthétique est recommandé pour éviter d’endommager le tubage.

Choisir les cannes de ramonage adéquates

Il est également important de sélectionner des cannes de ramonage efficaces. Les cannes de curage permettent d’étendre votre kit pour nettoyer l’intégralité du conduit. Les cannes en PPN sont les plus courantes et s’adaptent à la majorité des conduits. Il existe des cannes standards, flexibles et réutilisables, ainsi que des cannes professionnelles plus résistantes et des cannes autobloquantes avec le système Kiblok, garantissant une solidité accrue et permettant un ramonage rotatif sans effort. Les cannes en fibre de verre, plus rigides, sont idéales pour les conduits non gainés et particulièrement adaptées pour les poêles à granulés ou à bois.

Opter pour le kit de ramonage idéal

Après avoir choisi votre hérisson et vos cannes, sélectionnez le kit de ramonage adapté à la longueur de votre conduit. Vous avez le choix entre des kits classiques de 7 à 8 mètres ou des kits plus longs de 12 à 13,5 mètres. Les kits Kibros sont efficaces pour le ramonage de cheminées, poêles à pellet ou à bois. Pour les conduits gainés, n’oubliez pas d’inclure un ressort de départ pour plus de flexibilité.
Voici trois exemples populaires de kits de ramonage Kibros :

Combiner avec un ramonage chimique

En complément du ramonage manuel, le ramonage chimique est une méthode d’entretien efficace et peu contraignante. Disponible sous forme de bûche ou de poudre, il s’utilise en fin de flambée. Les fumées dégagées se mélangent aux dépôts dans le conduit, les rendant plus friables et moins inflammables. C’est une solution pratique pour maintenir vos conduits propres et faciliter le ramonage manuel, adaptée tant pour les cheminées que pour les poêles à granulés ou à bois.

La bûche de ramonage

La bûche de ramonage est une solution simple et efficace pour nettoyer les conduits. Elle est adaptée à tous types de conduits et ne dégage aucune odeur désagréable. Son efficacité est maximale après 15 jours, et il est conseillé de répéter l’opération tous les deux à trois mois. Cette bûche est sécurisée et couverte par une garantie en cas de sinistre, bien que les incidents soient rares. Sa grande taille de 30 centimètres assure une efficacité accrue.

La bûche de ramonage

bûche de ramonage

La poudre de ramonage

La poudre de ramonage fonctionne de manière similaire à la bûche, mais présente moins de risques. Elle s’applique sur les braises et agit seule pour détruire les suies et autres résidus. Elle convient aussi bien pour les cheminées que pour les poêles à bois ou à granulés, facilitant grandement le ramonage manuel.

La poudre de ramonage

poudre de ramonage

Quand faut-il ramoner sa cheminée ?

Le ramonage mécanique doit être effectué deux fois par an, idéalement en début et fin de saison. Pour le ramonage chimique, il est recommandé d’appliquer les bûches tous les deux mois durant la saison. Pour la poudre de ramonage, utilisez le premier sachet en début de saison, puis les suivants tous les trois mois. Ainsi, vous pourrez entretenir efficacement votre poêle à bois, à granulés ou votre cheminée.

Le ramonage avec Kibros

Kibros, expert en brosserie française, possède plus de 50 ans d’expérience dans le domaine du ramonage. Nous produisons nos propres produits de ramonage pour assurer une qualité supérieure. Le système Kiblok est une innovation brevetée de notre entreprise.
Contactez-nous pour des conseils ou des informations supplémentaires. Notre gamme de produits de ramonage est vaste et adaptée aussi bien aux poêles à bois qu’aux cheminées.

Tout savoir sur le ramonage

Si vous souhaitez découvrir toute notre gamme associée à cet article, rendez-vous dans notre catégorie Produit de ramonage

Un commentaire sur “Tout savoir sur le ramonage

Commentaires désactivés